Accueil » Pour éviter toutes addictions, ne pas manger le chocolat du Costa Rica

Pour éviter toutes addictions, ne pas manger le chocolat du Costa Rica

par Danielle Bourdages
137 vues

J’adore le chocolat, j’en suis même addict et vous ?

Selon moi, il vaut mieux en manger du vrai versus son imitation faite avec de l’huile de palme et des arômes artificiels. 

Le cacao du Costa Rica est internationalement reconnu comme un cacao à 100% fin et aromatique, avec une valeur plus élevée en raison de sa fabrication artisanale et de sa qualité. 

Le cacaoyer est le seul arbre dont la fleur pousse directement sur le tronc d’un arbre âgé d’au moins 3 ans. Les fleurs ne vivent que 48 heures. Au final sur 500 fleurs, une seule donne une cabosse (le nom du fruit).

Il est adulte à 6 ans et produira pendant une quarantaine d’années de 20 à 80 cabosses par an. Sa fleur est inodore, blanche ou jaune rosé. Elle est très jolie et toute petite, à peine un centimètre. Elle est pollinisée par des insectes qui sont, eux aussi, très petits. Toutes les fleurs ne donnent pas des fruits, seul un nombre limité se transformera en cabosse jaune ou rouge. 

Le fruit arrive environ 6 mois après la floraison et une cabosse sur 8 arrive à maturité. Les cabosses sont cueillies avec un couteau ou une machette, puis elles sont fendues pour en extraire de 20 à 60 graines très amères et astringentes: ce sont les fèves de cacao. 

Les fèves de cacao sont les grains du cacaoyer, qui sont utilisées pour la fabrication du chocolat. Elles sont extraites des baies, que l’on ouvre à la récolte et que l’on met à sécher.

Les étapes pour fabriquer le chocolat

  • La récolte des cabosses.
  • L’écabossage est fait entre 2 à 4 jours après la récolte.
  • La fermentation a lieu au plus tard 24 jours après l’écabossage, pour empêcher la germination et commencer à produire son arôme. Cette étape dure de 4 à 7 jours. 
  • Le séchage au soleil dure de 8 à 15 jours suivant les conditions climatiques. 
  • La torréfaction (la cuisson sur feu) de 20 à 30 minutes en brassant constamment. C’est durant cette étape très précise que les arômes se développent.
  • Le décorticage: on sépare le grain de cacao de sa coque.
  • Le broyage se fait avec un objet lourd comme une grosse pierre pour obtenir une masse de cacao.
  • Le malaxage, pour séparer le beurre de cacao et la poudre de cacao.
  • Le deuxième malaxage, qu’on appelle le conchage, peut durer de 12 à 48 heures.
  • Puis on ajoute du sucre et du beurre de cacao pour obtenir le chocolat prêt à être utilisé par les chocolatiers.

Les deux plus grandes régions productrices au Costa Rica des plantations de cacao sont sur le côté sud des Caraïbes, en lien avec les communautés indigènes Bribris et Cabécars. Puis plus au nord près d’Upala pas loin du territoire indigène Maleku.

C’est un long processus pour obtenir ce délice. Savourez-le, humez-le, laissez vos sens s’en délecter.

Afin de vous régaler, essayer cette recette de Mousse au chocolat à l’orange costaricienne publié dans Mag506 par Lubica Loder Drdak


VOTRE ADDICTION POURRAIT RÉSULTER EN EXPLOSION DE CHOCOLAT.

Related Articles

4 commentaires

Linda 9 octobre 2022 - 15 h 09 min

Bravo Danielle pour ce reportage très bien écrit et très véridique..
Et j’ajouterai pour l’avoir vue que les iguanes adorent les cabosses

Répondre
Josée 9 octobre 2022 - 16 h 09 min

Miam miam j’adore le chocolat noir… Un régal pour les papilles et un anti dépresseur assuré 🥰🤗😛

Répondre
SOPHIE 10 octobre 2022 - 7 h 06 min

A cause de cet article, nous allons tous être addicts !!! Super Danielle, je lis ces quelques phrases savoureuses à Essaouira, au Maroc, un autre monde coloré… Merci amiga !

Répondre
Danielle 11 octobre 2022 - 16 h 02 min

Merci les amies pour vos commentaires 💕

Répondre

Laisser un commentaire