Accueil » Altos del Roble: Un village pas comme les autres

Altos del Roble: Un village pas comme les autres

S'il existait une capitale de l'entraide au Costa Rica, elle émergerait de cette communauté

par Sophie Pandora Aymon
4,3K vues


Al final de esta publicación encontrarás la versión en español del artículo.

Il était une fois un petit village d’une centaine de personnes, perché sur une montagne de la baie du golfe de Papagayo, dans le Guanacaste.

Depuis plusieurs générations, une famille très respectable du nom de Mendez y a investi son âme, son labeur, son temps et son amour pour la nature. Ils y ont construit, aménagé et amélioré leurs habitations, et y vivent encore avec un savoir-faire de la PURA VIDA.

Je vais vous raconter notre expérience et surtout parler d’ALTOS DEL ROBLE, ce village aux ondes positives et fortes.

Nous y vivons depuis presque deux ans et avons trouvé NOTRE paradis ! Notre maison est à flanc de colline, et comme nous avons vue sur la partie sauvage des arbres, nous avons le bonheur de vivre en symbiose avec les singes (deux espèces : les hurleurs que nous voyons tous les jours, et les capuchins, plus rares, mais qui viennent manger les mangues !) Ainsi, avec la multitude d’oiseaux, c’est une explosion de couleurs et de chants variés, chaque matin. Nous voyons également des iguanes, des ratons laveurs et d’autres petits animaux tropicaux attendrissants.

Dans ce village, il y a une petite école qui semble perdue au milieu de nulle part, mais qui est très dynamique ! Les responsables organisent de nombreux moments ludiques pour les enfants, des fêtes, en plus bien sûr des cours.

Cette école a vu le jour en 1989 grâce au grand-père Mendez (José Mario Pio), qui a fait don d’une parcelle de terrain pour la construire. Cette petite école a énormément évolué lorsque Xinia Bustos Caravaca en a pris la direction. Elle s’est battue pour obtenir un bus qui amène les enfants à l’école en toute sécurité, pour ajouter des cours d’anglais et de sport, ainsi que de nombreuses autres améliorations. De 22 élèves lorsqu’elle est arrivée, l’école est passée à 62 élèves lorsqu’elle est partie à la retraite en 2023, ce qui est une belle performance.

Nous sommes installés depuis un moment dans la communauté juste à côté. Je suis une artiste dans l’âme, et j’ai rénové une gigantesque peinture sur un mur extérieur de l’école. À chaque fois que je me déplaçais pour peindre, je recevais une pluie de câlins et de bisous de la part des enfants, un accueil extra de la part des professeurs et de la directrice.

Pendant les récréations, les enfants venaient s’asseoir pour me regarder peindre et me posaient une multitude de questions sur ma façon de faire, me donnaient des idées et des remarques qui m’ont permis d’évoluer dans mes réalisations à leur goût. Ce fut un échange magique pour moi, et je crois qu’au fond de mon cœur, je les ai tous adoptés, et eux aussi m’ont adoptée.

Donc mon art ne s’arrêtera pas là… forcément…

J’ai peint une très grande enseigne pour la communauté où nous vivons (toucan) J’ai également réalisé avec Mélanie une jeune fille du village (je lui ai appris des techniques de peintures) des panneaux pour mettre sur le chemin, pour inciter les personnes à ne pas jeter leur papier dans cette si belle nature. Et tout récemment, j’ai réalisé une autre enseigne pour les habitants du village que nous appelons «les Roblaisiens», mettant en valeur la flore et la faune présentes sur notre montagne. Nous l’avons inaugurée dans une ambiance extra, en présence des habitants du village, et nous prévoyons désormais de réunir chaque année les habitants autour d’un verre au pied de cette enseigne à l’entrée du village, instaurant ainsi une sorte de tradition pour renforcer notre amitié.

J’ai envie de recouvrir ce si joli village de mon art, une manière pour moi de leur dire que je les aime, de leur donner une partie de moi, de m’ancrer dans leur vie, de leur faire plaisir, car ils sont si bons. J’ai quelques anecdotes : en fait, c’est toute une famille qui s’est installée sur cette montagne depuis des générations et des générations. L’honorable famille MENDEZ a même vendu une partie de cette montagne à un Américain pour créer cette communauté où nous vivons. Cependant, cela s’est fait avec une promesse : faire travailler la famille Mendez. Par conséquent, nous avons maintenant des personnes adorables et exceptionnelles qui s’occupent de la communauté, et nous avons noué des liens d’amitié avec elles.

Freddy Mendez nous racontait que le village n’avait pas encore d’électricité en 1980 et que les habitants devaient utiliser une torche et/ou des bougies pour cuisiner… Il plaisantait en disant que, comme il faisait nuit tôt, ils se couchaient tôt et faisaient beaucoup d’enfants ! La maman avait 10 enfants, le papa en avait 12, etc. Après tout, c’est une bonne façon de finir les soirées ! Ah ah ah…!

Il nous racontait également que lorsqu’il était petit, il vivait dans une petite maison en bois avec un lit de bois pour quatre enfants, sans matelas. Mais ils étaient heureux, car vivre dans la simplicité rend plus heureux, j’en suis convaincue.

Un évènement incroyable, voire historique, s’est produit : le Président de la République du Costa Rica, Rodrigo Chaves Robles, s’est déplacé et a été reçu en petit comité dans l’école d’Altos del Roble en juillet 2023 ! C’était magique ! De plus, la route pour y accéder va être entièrement refaite (1 km de chemin de terre et de roche actuellement).

Toutes ces petites histoires ont une morale à retenir. Ces gens sont heureux parce qu’ils vivent simplement. Nous n’avons pas besoin de matériel et de vouloir toujours plus, plus, plus ! Pourquoi faire ? Pour être mieux servi que le voisin ? Non… Si je pouvais, je vivrais de troc. Je suis artiste, j’ai l’âme d’une artiste, et mon plus grand plaisir est de faire plaisir, de leur transmettre mon savoir-faire, car ils m’ont donné la place que je cherchais depuis toujours. JE SUIS HEUREUSE ICI, et je leur dédie cet article pour leur dire que je les aime !

Ce que je veux également promettre à travers cet article, c’est que vous, les touristes, les expatriés, et d’autres personnes se déplaceront de plus en plus pour photographier Altos del Roble avec son nouveau manteau d’art, de couleurs et surtout pour vous imprégner de son âme positive…




Altos del Roble Guanacaste: Un pueblo diferente a los demás habitado por personas maravillosas.

Si existiera una capital de la solidaridad en Costa Rica, emergería de esta comunidad.

Había una vez un pequeño pueblo de alrededor de cien personas, ubicado en una montaña en la bahía del golfo de Papagayo, en Guanacaste.

Desde hace varias generaciones, una familia muy respetable de apellido Méndez ha invertido su alma, su trabajo, su tiempo y su amor por la naturaleza en este lugar. Han construido, adaptado y mejorado sus viviendas aquí, y todavía viven con un saber hacer de la PURA VIDA.

Les contaré nuestra experiencia y especialmente hablaré de ALTOS DEL ROBLE, este pueblo con vibraciones positivas y fuertes.

Vivimos aquí desde hace casi dos años y hemos encontrado NUESTRO paraíso. Nuestra casa está en la ladera de una colina, y como tenemos vistas a la parte salvaje de los árboles, tenemos la dicha de vivir en simbiosis con los monos (dos especies: los congos que vemos todos los días, y los capuchinos, más raros, ¡pero que vienen a comer mangos!) Así que, con la multitud de aves, es una explosión de colores y variadas canciones cada mañana. También vemos iguanas, mapaches y otros adorables animales tropicales.

En este pueblo, hay una pequeña escuela que parece estar perdida en medio de la nada, ¡pero es muy dinámica! Los responsables organizan muchos momentos lúdicos para los niños, fiestas y, por supuesto, clases.

Esta escuela se fundó en 1989 gracias al abuelo Mendez (José Mario Pio), quien donó un terreno para construirla. Esta pequeña escuela ha experimentado un gran crecimiento cuando Xinia Bustos Caravaca asumió la dirección. Luchó por obtener un autobús que llevara a los niños a la escuela de manera segura, por agregar clases de inglés y deporte, y muchas otras mejoras. Cuando ella llegó, tenía 22 estudiantes, pero cuando se jubiló en 2023, tenía 62 estudiantes, lo cual es un gran logro.

Nos mudamos hace un tiempo a la comunidad justo al lado. Soy una artista de corazón y he renovado un enorme mural en una pared exterior de la escuela. Cada vez que me desplazaba para pintar, recibía abrazos y besos de los niños, una cálida bienvenida por parte de los profesores y la directora… Durante los recreos, los niños venían a sentarse a mirarme pintar y me hacían muchas preguntas sobre mi técnica, me daban ideas y comentarios que me ayudaron a mejorar mis obras según sus gustos. Fue un intercambio mágico para mí, y creo que en mi corazón, los adopté a todos, y ellos también me adoptaron a mí.

Así que mi arte no se detendrá aquí… obviamente…

También he pintado un rotulo muy grande para la comunidad donde vivimos (tucán). También he colaborado con Mélanie, una joven del pueblo (enseñándole técnicas de pintura), para crear paneles que se colocarán en el camino, con el propósito de animar a las personas a no arrojar basura en esta hermosa naturaleza. Y recientemente, he realizado otro letrero para los habitantes del pueblo a quienes llamamos «los Roblaisiens», resaltando la flora y fauna presentes en nuestra montaña. Lo inauguramos en un ambiente excepcional, en presencia de los habitantes del pueblo, y ahora planeamos reunir a los residentes cada año alrededor de una copa al pie de este letrero en la entrada del pueblo, estableciendo así una especie de tradición para fortalecer nuestra amistad.

Tengo ganas de cubrir este hermoso pueblo con mi arte, una forma de decirles que los quiero, de darles una parte de mí, de arraigarme en sus vidas, de hacerlos felices, porque son muy buenos. Tengo algunas anécdotas: de hecho, toda una familia se ha establecido en esta montaña durante generaciones y generaciones… La respetable familia MENDEZ incluso vendió una parte de esta montaña a un estadounidense para crear esta comunidad en la que vivimos, pero con una promesa: emplear a la familia Mendez. Por lo tanto, ahora tenemos personas adorables y excepcionales que cuidan de la comunidad, y hemos entablado amistad con ellos…

Freddy Mendez nos contaba que el pueblo aún no tenía electricidad en 1980 y que las personas tenían que usar linternas y/o velas para cocinar… Bromeaba diciendo que, como oscurecía temprano, se acostaban temprano y tenían muchos hijos. La madre tenía 10 hijos, el padre tenía 12, ¡y así sucesivamente! Después de todo, ¡es una buena manera de pasar las noches! ¡Ja ja ja!

También nos contaba que cuando era pequeño, vivía en una casita de madera con una cama de madera para cuatro niños, sin colchones… Pero eran felices, porque vivir de manera sencilla hace más feliz, estoy convencida.

Un evento increíble, e incluso histórico, sucedió: el Presidente de la República de Costa Rica, Rodrigo Chaves Robles, se desplazó y fue recibido en un pequeño comité en la escuela de Altos del Roble en julio de 2023. ¡Fue mágico! Además, la carretera de acceso será completamente renovada (actualmente es de 1 km de camino de tierra y rocas).

Todas estas pequeñas historias tienen una moraleja. Estas personas son felices porque viven de manera sencilla. No necesitamos más y más material ni querer siempre más, más, más. ¿Para qué? ¿Para ser mejor que el vecino? No… Si pudiera, viviría a base de trueque. Soy artista, tengo alma de artista, y mi mayor placer es hacer feliz a los demás, transmitirles mi conocimiento, porque ellos me han dado el lugar que buscaba desde siempre. SOY FELIZ AQUÍ, y les dedico este artículo para decirles que los quiero.

Lo que también quiero prometer a través de este artículo es que tú, los turistas, los expatriados y otras personas vendrán cada vez más a fotografiar Altos del Roble con su nuevo manto de arte, colores y, sobre todo, para impregnarse de su alma positiva…


Related Articles

14 commentaires

Yves Laverdière 15 octobre 2023 - 14 h 08 min

Superbe article, grâce à ce texte, vous nous faites vivre et cimer ce village, cette montagne, sa flore et sa faune comme si nous y étions 🫶
Une symbiose parfaite avec votre âme d’artiste généreuse.
Merci de nous avoir partagé 🙂

Répondre
Yves Pepito Malette 15 octobre 2023 - 15 h 39 min

Merci de lire nos articles. En effet un très beau texte de Sophie Pandora Aymon.

Répondre
Sophie 16 octobre 2023 - 7 h 36 min

Merci beaucoup mon poète du Canada ❤️

Répondre
Nicolas Devenelle 15 octobre 2023 - 19 h 06 min

J’ai la chance de connaitre Sophie et André,….que dire, ils sont incroyable! Toujours tout plein de projets dans leur communautée et surtout pour que tous les autres en profites! Ils sont exemplaires!

Répondre
Sophie 16 octobre 2023 - 7 h 37 min

Merci mon Nico !
On fait tout ça naturellement avec notre cœur et nos idées effervescentes !!! Et c’est que du bonheur 💕

Répondre
Devenelle Anne 19 octobre 2023 - 4 h 10 min

Bravo à vous de nous faire profiter de ces moments magnifiques. Je suis heureuse de connaître Sophie et André depuis cet été, avec leur accueil si chaleureux et tellement amical. Le décor est magique, et les peintures de Sophie sont riches en émotions.👏😘

Répondre
Sophie 19 octobre 2023 - 12 h 06 min

Ça nous va droit au cœur
Mon projet verra le jour avec toutes ces couleurs que les gens respireront chaque jour, Altos sera magique, je le promets 🥰🌴
Merci Anne
Viens quand tu veux

Répondre
Yeurin Gutierrez 15 octobre 2023 - 23 h 39 min

Je vous écrit ce mot juste pour vous dire que je vous remercie en tant que costaricien et que j’admire ce que vous apportez de positif à la communauté. Je vous encourage à continuer l’appel de vos esprits.

Répondre
Sophie 16 octobre 2023 - 7 h 38 min

Un grand merci pour ce mot qui me va droit au cœur ❤️
Merci de nous accueillir dans ce pays magique
Venez nous rendre visite quand vous voulez

Répondre
Stéphanie Henriques 16 octobre 2023 - 19 h 42 min

Je t’admire depuis que je te connais Sophie tu le sait. Tu est magnifique de part ton état d’esprit et inspirante. Tu nous fait voyager à travers tes mots et tes œuvres. Continue de colorer le monde ! 🩷🩷
Avec toute mon amitié, je t’embrasse. 💋
Stéphanie

Répondre
Sophie 17 octobre 2023 - 9 h 23 min

Tu me donnes la chair de poule d’émotions : merci ma belle.
Non, je ne savais pas que tu m’admirais, je fais les choses avec mon coeur, c’est lui qui me guide.
Merci pour ce message qui me touche ☺️❤️

Répondre
Stéphanie Henriques 17 octobre 2023 - 15 h 35 min

Et crois moi c’est plus que sincère depuis que je t’ai rencontré la première fois aux Montils. 🩷
Je t’envoie un message sur messenger, j’ai une douce nouvelle à t’annoncer. Je t’embrasse 🤗😘

Répondre
Stéphanie Henriques 17 octobre 2023 - 15 h 37 min

PS : continue de suivre ton cœur, c’est un bon guide. J’ai enfin compris que c’était la meilleure chose à faire pour connaître le bonheur ! 😊🥰

Répondre
jacques aymon 18 octobre 2023 - 8 h 29 min

Vous n’allez pas me croire, mais nous sommes ses parents.Nous pensions la connaître un peu, beaucoup, mais pas du tout !!! Nous avons enfanté une seconde Mère Térésa !
«Sophia Del Altos Los Robles»
Bravo, nous sommes fiert de ce que tu fais, de ce que vous faites et vous souhaitons plein de réussites et de bonheur.
Nous vous embrassons.

Maman, Papa.

Répondre

Laisser un commentaire