Accueil » Une réflexion sur l’attitude de certains expatriés au Costa Rica…

Une réflexion sur l’attitude de certains expatriés au Costa Rica…

Le bonheur commencent par une compréhension de soi

par Sébastien St-Pierre
1,9K vues

Je suis à la fois étonné et estomaqué par l’attitude de certains expatriés qui, vivant dans un pays accueillant comme le Costa Rica, ne cessent d’exprimer du mépris envers leur pays d’accueil et d’adoption. Cette situation me pousse à me questionner sur la nature de leur mécontentement. Comment peut-on nourrir un sentiment si critique envers un peuple réputé pour sa chaleur, sa culture riche, sa manière de vivre et son rythme de vie latino ?

L’expression de ce mépris, surtout lorsqu’elle se fait publiquement ou sur les réseaux sociaux, est particulièrement troublante. Cela soulève une question fondamentale : peut-être que ces personnes ne trouveront jamais de havre de paix et de bonheur, quel que soit le lieu. Peut-être que le bonheur se trouve d’abord en soi, avant de le chercher ailleurs.

Il est essentiel d’être honnête avec soi-même avant de chercher le bonheur au-delà des frontières de son pays natal.

Cette introspection peut amener à une meilleure compréhension de ce qui nous rend véritablement heureux et, en conséquence, à un respect accru pour le lieu et les gens qui nous accueillent.

Ce comportement me semble d’autant plus déroutant que ces individus ont choisi de s’établir au Costa Rica.

Si le cadre de vie ne correspond pas à leur idéal de bonheur, pourquoi ne pas envisager un retour dans leur pays d’origine ? Après tout, le respect de la culture et des valeurs du pays hôte devrait être une priorité pour tout expatrié.

En conclusion, il est crucial de réfléchir à notre propre attitude et à nos attentes avant de critiquer notre environnement. Le bonheur et le respect sont des quêtes personnelles qui commencent par une compréhension de soi et une ouverture sincère envers les autres cultures.

Qu’en pensez-vous? Laissez moi votre point de vue en bas de l’article ici dans Mag!

Sébastien St-Pierre


Related Articles

12 commentaires

S’adapter

Danièle Marchand 14 janvier 2024 - 10 h 40 min

Merci pour votre article. Nous vivons depuis 2 ans au Costa Rica et nous avions intégré le fait que nous devions nous adapter à la vie costaricienne, à la langue espagnole, etc … nous nous plaisons énormément et nous regrettons pas notre immigration. Nous vivons près de Puerto Jimenez et nous percevons cette région encore authentique et moins américanisée…. Et entourés de ticos bienveillants et super

Répondre
Yves Pepito Malette 14 janvier 2024 - 11 h 05 min

Merci Danièle pour votre réaction. Merci aussi de nous lire dans Mag506.com 😉

Répondre

Absilument s accord avec Sebastien!!!!

Francine 14 janvier 2024 - 14 h 50 min

D accord a 100 % moi suis expat. Depuis 10 jours solemente !!!!! Je viens fu Quebec

Répondre
Yves Pepito Malette 14 janvier 2024 - 15 h 29 min

Merci et bienvenue au Costa Rica!!

Répondre
Yves Pepito Malette 14 janvier 2024 - 16 h 59 min

Merci pour le partage. Nous apprécions.

Répondre
Yves Pepito Malette 14 janvier 2024 - 17 h 27 min

Thank you for reading and especially for the comment 😉

Complètement d'accord

SOPHIE 14 janvier 2024 - 10 h 46 min

Sébastien, je beaucoup votre article, intelligent et si vrai ! Tous ces expatriés mécontents n’ont rien compris à l’expatriation : car c’est avant tout comprendre, apprendre et respecter la culture de nos hôtes, puis aussi savoir les remercier à notre façon… Pour ma part, je suis artiste et je suis en train de peindre por chaque habitant de mon village UE peinture avec le thème de leur choix, pour leur dire merci et aussi que je les aime…
Ceux qui sont mécontents ne méritent même pas de respirer l’air du Costa Rica..encore merci !

Répondre
Yves Pepito Malette 14 janvier 2024 - 11 h 04 min

Merci pour votre commentaire et merci de nous lire….

Répondre

Triste

Yves Laverdière 14 janvier 2024 - 13 h 36 min

Je ne suis pas un expatrié
Par contre j’ai beaucoup voyagé sur cette planète en sac à dos et j’ai vu régulièrement des québécois en vacances un peu partout qui ne sont jamais contents 😢
Ils ne le seront jamais, peut importe où ils iront.
Il faut s’aimer avant d’aimer les autres, surtout quand ce n’est pas votre pays d’origine 🙂

Répondre
Yves Pepito Malette 14 janvier 2024 - 14 h 07 min

Merci pour ce partage.

Répondre
Laurent Huard 14 janvier 2024 - 16 h 11 min

Les gens font des fuites géographiques espérant trouver le bonheur ailleurs, mais les bibittes pas réglées dans leur intérieur suivent inévitablement et reproduisent alors leur comportement d’intolérance envers tout ce qui blesse leur ego!

Répondre

Tout part de soi

Julie deraps 15 janvier 2024 - 8 h 17 min

Totalement en accord avec vous! Nous sommes expatriés, mon chum et moi depuis plus de 2 ans, région playa del coco. Le fait de s’expatrier ne change pas la personne que nous sommes. Si nous sommes fondamentalement malheureux, chialeux de nature, éternel insatisfait et bien, même si on se retrouve dans un pays magnifique, cela ne fera pas de nous, en un tour de magie, une nouvelle personne! ! Tout part de soi, et s’expatrier demande beaucoup d’adaptation et de patience.

Répondre

Laisser un commentaire