Accueil » Le Costa Rica abolit la prédominance du nom paternel

Le Costa Rica abolit la prédominance du nom paternel

Une révolution vers la liberté identitaire

par Yves Pepito Malette
827 vues

Le Costa Rica se positionne à l’avant-garde du progrès et de l’égalité des sexes avec une réforme législative innovante : dorénavant, toute personne de plus de 18 ans peut choisir l’ordre de ses noms de famille. Cette avancée historique brise les chaînes d’une tradition séculaire, qui privilégiait systématiquement le nom de famille du père.

Cette modification légale, qui semble être une simple question de nomenclature, représente en réalité un pas de géant vers l’égalité des genres.

En effet, au Costa Rica, où il est courant de porter deux noms de famille (celui du père suivi de celui de la mère), cette réforme offre aux individus une liberté sans précédent de définir leur propre identité.

Le changement découle d’une réinterprétation de l’article 49 du Code civil. Auparavant, cet article imposait un ordre strict : le nom du père devait précéder celui de la mère. En supprimant cette contrainte, la législation costaricienne embrasse un avenir où l’égalité et le choix personnel prévalent.

«Cette réforme, permettant de choisir l’ordre de nos noms de famille, va au-delà d’une simple modification administrative; elle symbolise une rupture avec une tradition qui, de manière subtile mais puissante, plaçait les femmes dans une position de second rang. Le nom est une partie intégrante de notre identité, et cette loi reconnaît enfin que les femmes doivent avoir le droit de déterminer comment elles veulent être identifiées et représentées.»

– Alejandra Corrales, Heredia Costa Rica

La Chambre constitutionnelle, en reconnaissant que l’ancienne pratique était en contradiction avec les principes d’égalité et de non-discrimination, a ouvert la voie à cette évolution. Cette décision est fondée sur l’idée que l’ordre des noms de famille ne devrait pas être dicté par des normes patriarcales désuètes, mais plutôt être un choix personnel reflétant l’identité individuelle.

La réforme est célébrée comme une victoire pour les droits des femmes, mais elle bénéficie à tous, en affirmant le droit au libre développement de la personnalité. Cela dit, certaines limitations subsistent : les couples de même sexe, les mineurs et les personnes portant uniquement le nom de leur mère doivent encore suivre des procédures spécifiques pour tout changement.

Cette réforme progressive illustre comment le Costa Rica continue d’être un phare de progrès en Amérique Centrale, affirmant l’importance de l’égalité des sexes et du respect de l’identité individuelle dans la société moderne.

En ce qui concerne les noms de famille les plus courants au Costa Rica, ils sont similaires à ceux d’autres pays hispanophones. Parmi les noms de famille les plus répandus, on trouve :

  • Rodriguez
  • Gonzalez
  • Hernandez
  • Martinez
  • Lopez
  • Pereira
  • Jimenez
  • Sanchez
  • Fernandez
  • Castro

Ces noms reflètent une variété d’influences, notamment espagnoles et autochtones, et sont communs dans toute l’Amérique latine.


Related Articles

Laisser un commentaire