Accueil » Le Costa Rica et sa biodiversité

Le Costa Rica et sa biodiversité

par Sylvain Demercastel
161 vues

Si vous venez au Costa Rica, vous devez aimer la nature.  Il faut toutefois savoir que cette belle nature a besoin des insectes.

Les maisons du Costa Rica ne peuvent pas être étanches et il serait donc malheureux d’y épandre en permanence des produits insecticides.

Oui, vous verrez parfois des fourmis sur vos murs. Peut-être même une araignée ou un scorpion. Un crapaud buffle pourrait aussi faire ses besoins sur votre terrasse ou des guêpes pourraient construire un début de nid partout où c’est possible.

Cela ne sert a rien de mettre des étoiles en moins pour la «propreté» louée ou que sais-je encore sur vos commentaires Airbnb pour ces raisons. Cela n’a rien à voir !

Selon moi, il y a une solution toute simple si ces choses vous dérangent à ce point : Il serait peut-être préférable pour vous de visiter des pays où la biodiversité a été exterminée.  Il y en a malheureusement beaucoup.

Il semble qu’on assiste à un changement de type de visiteurs ces derniers temps au Costa Rica et ce serait dommage que nous perdions le sens de la Pura Vida et de l’amour de cette belle nature en se focalisant sur une certaine «standardisation» des logements souhaités par un certain type de voyageurs.

Les routes abîmées et les pistes permettent de gagner en tranquillité. Ne souhaitez pas trop vite que les aménagements «standards» arrivent, car nous pourrions y perdre plus que nous n’y gagnerions.

Le luxe dans ce pays c’est surtout de pouvoir observer un singe depuis votre terrasse ou entendre le silence seulement troublé par les oiseaux. Essayez de garder cela en tête et faites-en même l’une des raisons de votre séjour ici.

Le luxe c’est de savoir qu’en visitant le Costa Rica vous participez un peu à la préservation d’un modèle assez rare (bien que perfectible évidemment).

Autre sujet : Oui, également, Internet saute parfois, et il faut attendre un peu avant qu’il ne revienne. Ce n’est pas la peine de déranger vos hôtes au bout de 3 minutes de coupure. Essayez plutôt d’en profiter pour lever les yeux vers les arbres et leurs habitants. Vous verrez, cela détend, et permet de relativiser sur beaucoup de choses.

Pura Vida !

Related Articles

2 commentaires

Danielle 5 août 2022 - 16 h 34 min

En vivant au Costa Rica j’ai apprivoisé les insectes. Quand elles sont à l’intérieur, je les attrape avec un verre, glisse un carton en dessous et je les envoie jouer dehors!

Répondre
Taztouz 8 août 2022 - 13 h 21 min

Quand je suis arrivé ici au Costa Rica, j’avais une phobie des araignées et aujourd’hui 8 ans plus tard, je vis en symbiose avec elles. Je les acceptes pour le travail qu’elles ont à faire, si une se permets de rentrer chez moi et bien je trouve une façon de la retourner dans la nature.
Après tout elles étaient ici avant moi 😉

Répondre

Laisser un commentaire