Accueil » Aéroport du Guanacaste: des défis face à la montée en flèche des arrivées internationales

Aéroport du Guanacaste: des défis face à la montée en flèche des arrivées internationales

Naviguer entre satisfaction clientèle et capacité d'accueil n'est pas si simple

par Yves Pepito Malette
771 vues

Les autorités costariciennes ont exprimé publiquement leur inquiétude concernant les conditions de fonctionnement de l’aéroport international du Guanacaste (Daniel Oduber), situé à Liberia, Guanacaste.

Selon le journal costaricien El Observador, les officiels estiment que le flux croissant de touristes affecte la qualité du service dans un terminal réputé pour accueillir de nombreux visiteurs parmi les plus exclusif du pays.

La haute fréquentation et les conditions d’attente des touristes à leur arrivée ou départ du pays figurent parmi les principales préoccupations des autorités lors de leurs réunions.

Le ministre du Tourisme, William Rodríguez, a indiqué que des rapports font état de pics de fréquentation les vendredis, samedis, dimanches et mercredis, représentant quatre des sept jours de la semaine.

D’autre part, l’Association des Compagnies Aériennes (ALA) a souligné deux problèmes spécifiques.

Le premier concerne des difficultés avec les tapis roulants pour transporter les bagages vers les avions. La seconde plainte porte sur le grand nombre de touristes contraints de descendre des avions par des escaliers vers un secteur adjacent à la piste, de marcher autour du site, de faire la queue à l’extérieur du terminal et d’attendre qu’il y ait enfin de la place pour entrer.

L’aéroport, connu pour accueillir les invités les plus exclusifs du pays, ne dispose pas de suffisamment de passerelles ou de manches. Cela est également aggravé par l’absence de climatisation dans certaines zones de l’aéroport, ce qui, malgré les plaintes de certains secteurs, est considéré par l’administration du terminal comme faisant partie de l’expérience.

Le directeur général de l’aéroport, César Jaramillo, reconnaît que le flux de passagers a augmenté depuis 2021. À son avis, le service fourni respecte les temps stipulés et le fonctionnement est normal. Il affirme être conscient de la qualité requise pour ce terminal et déclare qu’ils s’efforcent de la fournir.

Cependant, l’absence de passerelles pour permettre aux touristes de se déplacer de l’avion au terminal de manière simple et sûre constitue l’une des principales plaintes, tant de la part de l’administration publique que des compagnies aériennes.

Le 21 mars 2023, le directeur de l’Aviation Civile, Fernando Naranjo, s’est plaint du faible nombre de passerelles opérationnelles ce week-end-là. À cette époque, seulement deux des quatre étaient en fonction. Cela s’ajoutait au fait qu’il y avait une tempête, donc les pilotes demandaient à atterrir sur des passerelles pour la sécurité des passagers.

Une autre plainte du président de l’ALA, représentant les compagnies aériennes opérant dans le terminal, est que le transfert des bagages «s’effondre» en raison de l’état de l’équipement de contrôle. Les représentants de l’aéroport reconnaissent que des investissements supplémentaires seront nécessaires à l’avenir, mais maintiennent que l’aéroport continue de fournir un service de première classe.


Related Articles

Laisser un commentaire