Accueil » Aimez-vous les histoires vraies ?

Aimez-vous les histoires vraies ?

par Danielle Bourdages
100 vues

ll y a fort longtemps, lors de mon premier voyage au Costa Rica, j’avais loué une maison à Ojochal dans le Sud du pays avec mon frère et sa femme. Un jour, en revenant du Pali (un supermarché), nous avons aperçu un animal sur le bord de la route. Comme nous étions sur une route où l’on roulait assez rapidement et qui longeait la jungle, nous n’avons pas pu alors bien l’observer et l’identifier.

Mon frère – As-tu vu quelque chose ?

Moi  – Oui, mais je ne sais pas ce que c’est. Est-ce qu’on retourne voir ?

Nous faisons demi-tour !

C’était en fait un paresseux qui voulait traverser la route.

D’un commun accord, nous décidons de l’aider.  Je me place donc au milieu du chemin pour arrêter les voitures. Les gens sont curieux et contents de la situation. Clic, clic les photos ! Mon frère trouve une branche pour aider l’animal. Quand le paresseux a levé lentement sa tête pour regarder mon frère dans les yeux comme un enfant tout confiant, il a agrippé lentement la branche et s’est laissé porter de l’autre côté. Mon cœur a littéralement fondu devant cet échange mémorable. J’avais ma caméra avec moi et j’ai capté quelques-uns de ces beaux moments.

Informations : Il y a deux espèces de paresseux, ceux à trois doigts et ceux à deux doigts, munis chacun de grosses griffes.  Ses 9 vertèbres cervicales lui permettent de tourner la tête à 270 degrés. C’est un mammifère solitaire, le paresseux ne s’accouple que tous les deux ans. Après 6 mois de gestation, la femelle donne naissance à un petit, qu’elle élève seule. Ce dernier prendra son indépendance vers l’âge de 8 à 12 mois. Il vit entre 30 et 50 ans dans la nature.

Le paresseux, dont la lenteur lui a donné son nom, passe son temps suspendu à l’envers dans les arbres. Il ne descend de sa branche qu’une fois par semaine pour faire ses besoins. Sa lenteur est une technique de camouflage : cela lui permet de ne pas se faire repérer par ses prédateurs (le jaguar, l’ocelot et l’aigle harpie). Contre toute attente, le paresseux est un très bon nageur.

Conseil : Évitez de toucher un animal (nous n’avons pas les mêmes bactéries) ou de le nourrir, car cela perturbe l’ordre des choses.

SUR LE MÊME SUJET, LISEZ AUSSI LE TEXTE DE YVES PEPITO MALETTE: 10 FAITS INCROYABLES SUR LES PARESSEUX

Related Articles

3 commentaires

Gilles Lafrance 28 juillet 2022 - 1 h 55 min

On ne peut pas s’inscrire au site

Répondre
Yves Pepito Malette 28 juillet 2022 - 2 h 02 min

Pas obligé de vous inscrire Gilles Lafrance, le magazine est gratuit et publique.

Répondre
Danielle 28 juillet 2022 - 15 h 16 min

Merci Gilles de nous lire.

Répondre

Laisser un commentaire