Accueil » À la rencontre du Quetzal

À la rencontre du Quetzal

par Danielle Bourdages
330 vues

L’un de mes rêves était de voir voler un quetzal, considéré comme l’un des plus beaux oiseaux tropicaux du monde. Avec sa longue queue de plumes brillantes qui peut mesurer jusqu’à un mètre et qui se déploie en vol, le voir voler est un spectacle à ne pas manquer ! La queue est l’élément le plus caractéristique des quetzals, mais uniquement chez les mâles (elle leur permet de détourner l’attention des prédateurs pour protéger les femelles). 

Le Costa Rica protège les habitats des parcs nationaux et privés, mais cela ne veut pas dire que vous allez en voir des milliers; cela reste un privilège. Le meilleur temps pour en observer est pendant la période de reproduction de mars à juin, car le couple s’occupe du nid ensemble.

Cependant, le taux de mortalité des petits est malheureusement de 80 %.  Ce chiffre important est dû notamment aux prédateurs et aux conditions climatiques (fortes pluies ou tempêtes tropicales) qui détruisent les nids. C’est une espèce qui commence à être menacée d’extinction.

Je suis partie quelques jours avec une amie dans la vallée de San Gerardo de Dota pour en découvrir. C’est un endroit de toute beauté où vous pouvez observer des oiseaux, faire de la randonnée dans la forêt de nuages et profiter des rivières et des cascades. Petit conseil: emportez des vêtements chauds et de bonnes chaussures de marche. 

Au deuxième matin, juste avant notre départ, nous avons été exaucées: sous la pluie, nous avons vu un couple de quetzals resplendissants. Ce n’était pas un temps idéal pour la photo, mais gravé à jamais dans mon cœur.

Notre guide nous a expliqué que les plumes du quetzal sont alternativement translucides et brun foncé. La magie des couleurs que nous voyons provient des bandes de pigments de mélanine qui « piègent » la plupart des couleurs du spectre de la lumière et qui rebondissent vers notre œil. C’est tout simplement hallucinant comme phénomène.

J’y retournerai, c’est certain!


VOYEZ L’AUTEURE DE CE TEXTE, DANIELLE BOURDAGE DANS UNE ÉMISSION DE PEPITO LIVE SUR YOUTUBE

Related Articles

6 commentaires

Chantal Moreau 28 juillet 2022 - 0 h 14 min

Quel magnifique oiseau! J’espère aussi pouvoir en croiser un!

Répondre
Danielle 28 juillet 2022 - 15 h 14 min

Oui Chantal, nous irons dans la région cet hiver.

Répondre
Josée Lapointe 20 août 2022 - 10 h 36 min

ohh wow, ton article m’a donné la piqûre pour aller dans la réserve de San Gerardo de Dota, c’est certain que c’est inscrit dans ma liste de voyage au Costa Rica, j’ai déjà une admiration pour cet oiseau magnifique, j’imagine le voir en vrai serait merveilleux, j’ai peint a l’aquarelle un quetzal, je m’amuse a faire quelques études de plumes, c,est tellement gracieux, merci encore…

Répondre
Danielle 18 septembre 2022 - 12 h 14 min

C’est un incontournable ! Un trésor parmi tant d’autres.

Répondre
Paol Serret 16 septembre 2022 - 8 h 55 min

Merci pour cet article très inspirant pour un peintre qui aime peindre les oiseaux, la recherche de cet oiseau magnifique sera définitivement un de mes parcours au Costa Rica.

Répondre
Danielle 18 septembre 2022 - 12 h 16 min

Je suis heureuse de t’avoir inspiré ce sera un moment très exictant ! Hâte de suivre tes découvertes.

Répondre

Laisser un commentaire