Accueil » Le Costa Rica a été le premier pays tropical à stopper, puis à renverser la déforestation

Le Costa Rica a été le premier pays tropical à stopper, puis à renverser la déforestation

par Chantal Moreau
93 vues

Les feux de forêt sont fréquents au Costa Rica. Cette situation est préoccupante, car ces incendies, en plus d’altérer la qualité de vie des habitants du pays, ont des conséquences sur l’environnement et la biodiversité.

J’ai déjà eu l’occasion de voir un feu en montagne sur place. C’était impressionnant à voir : on pouvait voir des lignes de feu de plusieurs kilomètres dans les terres et la forêt, il y avait une épaisse fumée grise foncée partout et de la végétation et une multitude d’arbres et d’arbustes en feu !

Je n’ai pas pu cacher mon inquiétude : allions-nous être entourés par le feu ? J’ai toutefois constaté que les gens d’ici semblaient peu inquiets (habitués ?). Ils poursuivaient leurs occupations. Quelques pompiers seulement semblaient affairés sur le terrain sans trop se presser.  Je n’ai jamais su s’ils avaient réussi à prendre le contrôle du feu dans la nuit, mais le lendemain les montagnes ravagées, noircies, laissaient échapper un peu de fumée blanche et quelques petits arbustes ici et là étaient toujours en feu. Les pompiers devaient considérer que l’incendie était « fixé » : il l’est lorsqu’il ne progresse plus, qu’il n’avance plus. C’est la première étape vers l’extinction de l’incendie.

Bien évidemment, comme partout dans le monde, les conditions météorologiques (sécheresse, canicule, etc.) peuvent être propices à l’éclosion et la propagation de feux de forêt, et ils peuvent également se produire accidentellement ou suite à un acte de vandalisme.

Toutefois, dans le pays, les incendies peuvent être déclenchés délibérément par le secteur de l’agriculture. Le feu est utilisé comme un outil pour déboiser/défricher les terres et fertiliser (un type de pratique agricole, qu’on appelle le brûlis) avec comme objectif de les transformer en pâturage ou d’y faire pousser des cultures.  Il s’agit d’une pratique très répandue en Amérique centrale depuis des décennies pour ouvrir les terres à l’agriculture et à l’élevage.

Je n’ai jamais su la réelle cause du feu que j’ai vu sur place, mais peut-être était-il lié à ceci ?  Peut-être même avait-il malheureusement échappé au contrôle d’agriculteurs et provoqué un incendie à grande échelle ?

Différents programmes du gouvernement ayant pour but de tenter d’atténuer cette forme de déforestation (qui a un impact sur l’air, les inondations, l’érosion des sols, la désertification et la perte de biodiversité) tel que celui qui consiste au versement d’une somme monétaire aux propriétaires qui préservent leurs terres, a permis la réduction de la pratique du brûlis, et donc la conservation de forêts.

Un extraits des actualités concernant la reforestation sur Pepito Live sur Youtube

Le pays a également investi dans des services environnementaux.  D’autres programmes ont permis la plantation de millions d’arbres. Également, comme les habitants peuvent gagner de l’argent grâce à l’écotourisme, cela incite certains d’eux à utiliser les terres différemment (tourisme vs terres agricoles); l’écotourisme est donc l’une des stratégies pour la préservation des forêts et un des éléments importants dans la lutte contre la déforestation.

Bref, les forêts se rétablissent peu à peu et le Costa Rica fait sa marque verte.  Toutefois, force est de constater qu’il y a toujours du travail à faire à ce sujet.

Related Articles

4 commentaires

Josée Lapointe 12 septembre 2022 - 11 h 22 min

Merci, c’est intéressant de constater les efforts du pays à la protection des forêts, c’est impressionnant de voir des feux, en Australie j’ai vu et marcher dans une forêt brûlée, c’est une atmosphère mystérieuse et troublante, vive le Costa Rica, un pays riche de sa nature…

Répondre
Chantal Moreau 14 septembre 2022 - 23 h 00 min

Merci pour ce commentaire! 🙂

Répondre
Danielle 12 septembre 2022 - 12 h 37 min

Un excellent article! Bravo Chantal !

Répondre
Chantal Moreau 14 septembre 2022 - 23 h 01 min

Merci! 🙂

Répondre

Laisser un commentaire