Accueil » Faut-il avoir peur des serpents?

Faut-il avoir peur des serpents?

par Danielle Bourdages
566 vues

Hé oui, c’est moi lors d’une excursion en 2017 ! J’ai bien observé les quelques personnes qui ont pris le boa constricteur avant moi, avant de me décider à le prendre à mon tour sous la surveillance du responsable.

J’ai alors calmé ma respiration et tenté d’être zen… je me suis beaucoup parlée, LOL. Je le tiens à bout de bras. La sensation est surprenante, car sa peau est lisse et sèche.

Il n’est pas venimeux, mais c’est un étrangleur de proie. Disons que je ne le mettrais pas autour de mon cou et qu’il ne deviendrait certainement pas mon animal de compagnie. À noter qu’il est, dorénavant, interdit de prendre ou de toucher un animal avec nos mains sous peine d’une amende.

Une question bien légitime entre nous: qui n’a pas peur des serpents?

Je sais, vous êtes nombreux à ne pas supporter même l’appellation de cet animal visqueux, froid, qui se cache dans l’herbe ou sur une branche d’arbre. Nous ne les connaissons pas, ce n’est pas dans notre culture. Nous avons grandi avec des patins à glace. Pour aider un peu, je vous décris sommairement les plus dangereux, donc ceux qui sont venimeux. Comment les reconnaître et quoi faire au cas où. Voici les principaux :

Le serpent corail et le crotale. On les retrouve dans les plantations de café ou les pâturages. Ils sont nocturnes, et en général ils évitent de gaspiller leur venin pour attaquer un humain, car il est trop gros pour être une proie. Pour le reconnaître, apprenez le mot RANA en espagnol qui signifie grenouille en français. Ses anneaux de couleurs sont dans l’ordre des lettres de RANA; Rojo, Amarillo, Negro, Amarillo (rouge, jaune, noir, jaune). Ne pas confondre avec le faux corail, qui lui est inoffensif; ses anneaux de mêmes couleurs sont dans un autre ordre.

Le fer de lance. Probablement l’espèce responsable de la plupart des morsures mortelles dans le pays. Ils peuvent mordre sans injecter aucun ou très peu de venin. Ils ne gaspillent pas leur venin sur de gros animaux, dont les humains, parce qu’il faut plus d’une journée pour reproduire le poison. Ainsi, les jeunes fers de lance sont en réalité plus dangereux, car ils ne savent pas encore ce fait. On peut les retrouver à peu près partout au pays tel qu’illustré dans la vidéo ci-bas.

Nous trouvons 140 espèces de serpents au Costa Rica dont 23 sont venimeuses incluant ce fer de lance.

Les vipères : Le bushmaster (vipère à tête noire), la schlegel (vipère à cils)  et la vipère des palmiers. On les trouve surtout au sud-est du pays.  La vipère à tête noire est un serpent à sonnette à la toxicité bien supérieure à la moyenne. Animal nocturne, il est heureusement très rare de le croiser en journée. Sa spécificité c’est qu’elle peut mordre plusieurs fois d’affilée et injecter plusieurs doses de venin qui peut s’avérer mortel.

Le serpent marin.  Il vit en pleine mer et ne rejoint que très rarement la côte. Il apprécie particulièrement les détritus flottants dans lesquels il peut se cacher pour observer ses proies. Si jamais vous le croisez dans l’eau, ce qui est rare, ne le touchez surtout pas et éloignez-vous, il s’agit d’une espèce venimeuse pour l’homme. Il mesure environ 1 mètre de long et présente généralement un dos noir et un ventre jaune vif.

Conclusion: Nous sommes trop gros pour ces espèces et, en général, ils n’attaquent pas les humains à moins de se sentir en danger où dérangés.

Voici les statistiques officielles au Costa Rica : environ 800 morsures et 3 morts par an. La plupart des victimes sont des paysans travaillant dans les champs, étant donc plus exposés que le reste de la population

Les bons comportements à adopter pour éviter les morsures de serpent

Évitez de vous aventurer seul en forêt en dehors des sentiers balisés, surtout la nuit!

Prenez un guide pour les excursions de nuit.

Porter un pantalon long, des bottes ou de bonnes chaussures de marche. Les morsures de serpent touchent généralement les membres inférieurs du corps.

Si vous croisez un serpent, surtout ne le dérangez pas et restez à distance raisonnable. N’oubliez pas, durant la journée, le serpent dort. Il est plus probable de croiser un serpent durant la saison des pluies que durant la saison sèche.

Il faut éviter de toucher un serpent mort, car peu de temps après sa mort le système nerveux du serpent continue de fonctionner et une morsure est donc encore possible. 

Si vous êtes victime d’une morsure de serpent, appeler le 911, le numéro national d’urgence. Ceux-ci vous conduiront à l’hôpital ou au centre médical le plus proche où vous pourrez être pris en charge par des professionnels.

Si vous pouvez identifier ou décrire le serpent qui vous a mordu c’est encore mieux.

En attendant l’arrivée des secours, nettoyez la plaie avec de l’eau et un peu de savon si vous en avez pour désinfecter. Veillez aussi à rester bien hydraté pendant l’attente des secours et rester calme (même si on sait que c’est plus facile à dire qu’à faire!). Gardez à l’esprit que le Costa Rica est à la pointe de la recherche concernant les antidotes des venins de serpents. On saura vous guider vers le meilleur établissement afin de vous soigner correctement.

Évitez absolument de faire un garrot ou de tenter d’aspirer le venin, cela pourrait aggraver la situation plutôt que de l’améliorer. N’appliquez rien d’autre que de l’eau et du savon.

Un guide m’a déjà dit que les serpents n’aiment pas le chaud, donc uriner pourrait le faire fuir.  C’est bon à savoir s’il grimpe sur votre jambe. Aïe, aïe, aïe…!

Related Articles

Laisser un commentaire