Accueil » Quelle devise monétaire utiliser au Costa Rica?

Quelle devise monétaire utiliser au Costa Rica?

par Chantal Moreau
465 vues

Plusieurs touristes se demandent quelle devise monétaire il faut utiliser au Costa Rica.  La raison pour laquelle ils se posent cette question est que certains coûts d’activités, des menus de restaurants, etc., sont affichés en colones et d’autres en dollars américains.  Quelle devise monétaire faut-il donc utiliser sur place? 

Parlons tout d’abord du colón 

La devise monétaire du Costa Rica officielle est le colón (CRC) (colones, au pluriel). Le symbole du colón est une lettre majuscule « C » traversée par deux traits diagonaux: ₡. 

L’argent du pays est émis par la Banco Central de Costa Rica sise à San José. L’homonyme du colón est un personnage célèbre de l’histoire: l’explorateur Christophe Colomb (ou Cristóbal Colón, en espagnol), qui est arrivé en 1502 au Costa Rica lors de son dernier voyage (mais n’y est pas demeuré).  On a nommé la devise du pays en son honneur.

On trouve des billets de colones en coupures de 1 000, 2 000, 5 000, 10 000, 20 000 et 50 000. Depuis 2012, on peut voir des animaux sauvages sur les billets du Costa Rica: le paresseux, le colibri, le papillon, le morpho ou le singe capucin à tête blanche.

Quant à la monnaie, elle existe en pièces de 5, 10, 25, 50, 100 et 500.

Parlons maintenant du dollar américain

Le dollar américain (USD) vous le connaissez déjà très certainement, et je ne crois pas nécessaire de vous le présenter.  Il faut toutefois savoir que celui-ci est accepté pratiquement partout au Costa Rica. Si le Costa Rica accepte les dollars américains, c’est principalement par le fait que le pays a comme principaux touristes des citoyens américains, mais également parce qu’il y a plusieurs sociétés américaines qui sont établies dans le pays. 

Avec quoi est-ce donc préférable de payer au Costa Rica: en colones ou en dollars américains?

Dans les endroits très touristiques, les prix sont souvent affichés en dollars américains. Vous pouvez alors payer aussi en colones, mais un taux de change sera appliqué, qui peut être défavorable parfois pour vous. 

Il faut également savoir que, lorsque vous payez dollars américains, les commerçants vous rendront la monnaie en colones, avec une manière de calculer le taux de change qui est rarement à votre avantage. 

La meilleure manière de faire (la plus simple) serait donc de payer en colones si l’affichage du prix est en colones, et en dollars américains si l’affichage du prix est en dollars américains.  Cette idée devrait également s’appliquer si vous payez par carte de crédit.

Vous pourriez également décider d’avoir sur vous les deux devises.  De cette manière, vous ne serez jamais pris au dépourvu.

Personnellement, je ne paie pas en dollars américains au Costa Rica, sauf si c’est spécifiquement demandé. Ma raison: la monnaie du pays est le colones.  Le dollars américain devrait donc, selon moi, arriver en seconde place. N’êtes-vous pas en terre costaricaine après tout?


Les Ticos, entre eux, font référence au billet de 1000 colones en le surnommant le «rojo» (le rouge).

Donc, si jamais un Costaricien vous dit que quelque chose est à vendre pour dos o tres rojos, cela voudra donc dire que l’objet en question a une valeur de 2000 ou 3000 colones.

De plus, il est aussi fréquent d’entendre un Costaricien faire référence à l’argent local comme des «pesos». Ne soyez pas étonnés ni confus par l’expression. Le peso n’existe pas au Costa Rica – cela n’est qu’une ancienne expression culturelle toujours présente auprès de certains locaux. Donc, 1000 pesos représentent simplement 1000 colones.

Related Articles

4 commentaires

Yves Laverdière 16 janvier 2023 - 12 h 38 min

Toujours très utile d’avoir ces précisions, merci 🙂

Répondre
Chantal Moreau 17 janvier 2023 - 2 h 09 min

Ca fait plaisir! Merci pour le commentaire. 🙂

Répondre
Josée Lapointe 17 janvier 2023 - 15 h 43 min

Merci 🙂 Les Colones sont beaux et très coloré, à l’image du pays…

Répondre
Chantal Moreau 19 janvier 2023 - 13 h 40 min

Bien vrai! 🙂

Répondre

Laisser un commentaire