Accueil » Éradiquer le travail infantile d’ici 2025

Éradiquer le travail infantile d’ici 2025

par Yves Pepito Malette
191 vues

Bien que le Costa Rica se positionne comme le pays avec le taux d’emploi des enfants le plus bas d’Amérique latine, un plan d’action vient d’être mis en place afin que cette pratique soit à 100% éradiquée d’ici 2025.

Actuellement, le Costa Rica est le pays d’Amérique latine avec le taux d’emploi des mineurs le plus bas, avec 1,3% en 2021, selon l’Institut national des statistiques et des recensements (INEC).

Au Costa Rica, environ 6 091 enfants et adolescents âgés de 12 à 17 ans travaillent, ce qui signifie une réduction du taux d’emploi de 1,4% en 2020, à 1,31% en 2021, selon les dernières données sociales de 2021.

La majorité du travail infantile du Costa Rica se trouve dans les provinces de Limon, Puntarenas et le Guanacaste.
Dans le cadre de la Journée mondiale contre le travail des enfants, le Costa Rica s’est engagé à déployer des efforts et des actions stratégiques permettant de déclarer le territoire national exempt de travail des enfants d’ici 2025. C’est ce qu’a réaffirmé la ministre de l’Éducation du Costa Rica, Katharina Muller.

Extrait du magazine d’actualités de Pepito Live. À voir au complet sur YouTube.

Dans le monde, 108 millions d’enfants et d’adolescents travaillent dans l’agriculture, ce qui représente 71% de tout le travail des enfants, un chiffre qui a augmenté de 10 millions depuis 2012, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

La prévalence du travail des enfants dans l’agriculture perpétue le cycle de la pauvreté rurale pour les enfants et les adolescents, leurs familles et leurs communautés ; cela viole les principes du travail décent et sape les efforts pour parvenir à une sécurité alimentaire durable et éliminer la faim, a déclaré Junko Sazaki, directeur de la Division des politiques sociales et des institutions rurales de la FAO.

La pauvreté rurale, la faim, la vulnérabilité et la dépendance aux activités agricoles font partie des causes qui poussent les enfants vers ce type de travail, a affirmé Junko Sazaki.

Related Articles

2 commentaires

Chantal Moreau 28 juillet 2022 - 1 h 11 min

Bonne nouvelle! Bravo au Costa Rica!

Répondre
Yves Malette 28 juillet 2022 - 1 h 30 min

Oui en effet. Merci du commentaire.

Répondre

Laisser un commentaire