Accueil » Conséquences sévères pour les conducteurs étrangers qui ne renouvellent pas leur visa touristique avant 90 jours

Conséquences sévères pour les conducteurs étrangers qui ne renouvellent pas leur visa touristique avant 90 jours

L'avocate Marcela Gurdian rappelle aux conducteurs étrangers de faire leur Border Run !

par Yves Pepito Malette
830 vues

L’avocate spécialisée en immigration, Marcela Gurdian, estime qu’il est très important de rappeler aux conducteurs étrangers et aux visiteurs perpétuels du Costa Rica qu’ils doivent continuer à effectuer leurs sorties à la frontière (border runs) avant la période maximale de 90 jours. Cela est crucial pour maintenir leurs permis de conduire et leurs assurances valides sur le sol costaricien.

Cela, malgré l’annonce résente du département de l’immigration du Costa Rica que les touristes étrangers peuvent désormais séjourner dans le pays jusqu’à 180 jours avec leur visa touristique.

« Le gouvernement du Costa Rica n’est pas toujours cohérent dans l’application des lois, ce qui signifie que, même si les touristes peuvent souhaiter prolonger leur séjour au-delà de 90 jours sans avoir à sortir du pays, cette règle ne s’applique pas aux visiteurs présents depuis plus de 90 jours, » précise l’avocate spécialisée en immigration Marcela Gurdian.

Il convient de souligner que les lois sur la conduite au Costa Rica sont régies par le Ministère du Transport (Transito) et non par le département de l’immigration. Bien que ce dernier ait présenté un projet de loi visant éventuellement à accorder le droit de conduire aux touristes au-delà de 90 jours, cette loi n’est pas encore en vigueur. Elle est en attente d’être votée par l’Assemblée nationale du Costa Rica.

« Conduire au-delà de 90 jours peut avoir des conséquences légales significatives pour les touristes et les conducteurs étrangers. En effet, votre permis de conduire devient purement invalide au Costa Rica, ce qui peut entraîner des amendes sévères et des complications pour ceux qui envisagent d’obtenir une résidence légale au Costa Rica, » prévient Marcela Gurdian.

Il est à noter que les modifications proposées à la Loi sur la circulation finiront éventuellement par s’harmoniser avec les nouvelles politiques adoptées par les autorités de l’immigration du Costa Rica. Cependant, en attendant, la période légale pour conduire avec un permis de conduire étranger au Costa Rica demeurera de 90 jours.


« Par conséquent, effectuer un ‘Border Run’ pour maintenir son permis de conduire et son assurance automobile restera nécessaire. Il est impératif de respecter scrupuleusement ces règles pour éviter des problèmes juridiques et administratifs au Costa Rica, »maintient Marcela Gurdian.

Related Articles

Laisser un commentaire