Accueil » L’histoire des paresseux remonte à 45 millions d’année

L’histoire des paresseux remonte à 45 millions d’année

Ceux d'aujourd'hui se sont adaptés à la vie dans les forêts d'Amérique centrale

par Yves Pepito Malette
4,4K vues

L’histoire des paresseux est fascinante, car ces créatures uniques ont évolué et se sont adaptées à leur environnement sur des millions d’années. Les paresseux appartiennent à l’ordre des Pilosa et sont divisés en deux familles : les paresseux à deux doigts (famille des Megalonychidae) et les paresseux à trois doigts (famille des Bradypodidae).

Les parents éteints des paresseux pouvaient atteindre la taille d’un éléphant et étaient beaucoup trop lourds pour passer un temps significatif dans les arbres. Au lieu de cela, ils vivaient sur le sol, où ils creusaient de grandes galeries.

  1. Ancêtres anciens : Les paresseux ont des racines anciennes qui remontent à l’Éocène, qui a commencé il y a environ 56 millions d’années. Des preuves fossiles suggèrent que des ancêtres ressemblant à des paresseux vivaient dans ce qui est maintenant l’Amérique du Sud à cette époque.
  2. Évolution diversifiée : Au fil de millions d’années, les paresseux se sont diversifiés en différentes espèces, dont certaines étaient beaucoup plus grandes que les paresseux d’aujourd’hui. Les paresseux anciens, tels que le Megatherium et l’Eremotherium, étaient d’énormes herbivores terrestres qui vivaient pendant l’époque du Pléistocène, qui a duré de 2,6 millions à 11 700 ans environ.
  3. Migration vers l’Amérique centrale : Les paresseux ont progressivement migré vers le nord depuis l’Amérique du Sud. Aujourd’hui, la majorité des espèces de paresseux se trouvent en Amérique centrale et du Sud, quelques espèces s’étendant dans certaines parties de l’Amérique du Nord.
  4. Adaptations arboricoles : Les paresseux sont connus pour leurs adaptations uniques à la vie arboricole (dans les arbres). Ils ont de longues griffes acérées et sont d’excellents grimpeurs. Leur métabolisme lent leur permet de conserver de l’énergie, et ils passent la majeure partie de leur vie suspendus tête en bas aux branches des arbres.
  5. Extinction des mégafaunes : Les paresseux terrestres de grande taille, comme le Megatherium, ont disparu en même temps que de nombreuses autres espèces de mégafaunes à la fin du Pléistocène, probablement en raison d’une combinaison de changements climatiques et de la chasse excessive par les premiers humains.
  6. Survie des paresseux modernes : Aujourd’hui, il existe six espèces de paresseux vivantes : les paresseux à deux doigts et les paresseux à trois doigts. Ces paresseux modernes sont beaucoup plus petits que leurs homologues anciens et se sont adaptés à leurs habitats spécifiques de la forêt tropicale.
  7. Défis de conservation : Les paresseux modernes sont confrontés à divers défis, notamment la perte d’habitat due à la déforestation, ainsi que les menaces liées au braconnage et au commerce illégal d’animaux de compagnie. Certaines espèces de paresseux sont classées comme vulnérables ou en danger.
  8. Culture populaire : Les paresseux ont gagné en popularité ces dernières années en raison de leur nature apparemment détendue et de leur déplacement lent. Ils sont devenus des symboles de la relaxation et ont été présentés dans de nombreux documentaires et mèmes sur Internet.

Les paresseux ont donc une histoire évolutive longue et fascinante qui s’étend sur des millions d’années. De leurs ancêtres à leurs adaptations arboricoles actuelles, les paresseux se sont adaptés à la vie dans les forêts d’Amérique centrale et du Sud, faisant face à des défis à la fois naturels et humains en cours de route.

Aujourd’hui, il existe deux familles différentes de paresseux : les paresseux à deux doigts et les paresseux à trois doigts. Outre le nombre de griffes qu’ils ont, les deux types peuvent également être distingués par leur visage. Les paresseux à deux doigts ont des yeux plus grands et un pelage plus clair et ébouriffé, tandis que les paresseux à trois doigts ont les célèbres marques sombres sur leur visage qui leur donnent l’apparence de toujours sourire.

Entre les deux familles, il existe un total de six espèces de paresseux. Ils vivent principalement en Amérique du Sud, au Brésil, au Venezuela, en Colombie, au Pérou et en Bolivie. Cependant, il y en a certains qui vivent plus au nord, au Costa Rica et au Panama. Les paresseux se cantonnent à un type d’habitat : les forêts tropicales humides de basse altitude. Ils passent la grande majorité de leur temps dans la canopée des forêts tropicales, utilisant les arbres comme source de nourriture et d’abri.

Le Megatherium americanum était l’un des plus grands mammifères terrestres qui ait jamais existé, avec une masse pouvant atteindre jusqu’à 4 tonnes et une longueur corporelle de plus de 6 mètres.

Malgré sa taille impressionnante, le Megatherium americanum était un animal lent et placide, en grande partie en raison de son mode de vie arboricole. Il est probable qu’il passait beaucoup de temps dans les arbres pour se nourrir et se reposer. Cette espèce de paresseux géant a disparu à la fin de la dernière période glaciaire, il y a environ 11 700 ans, probablement en raison de changements climatiques et de modifications de l’environnement qui ont affecté sa source de nourriture et son habitat.

Le Megatherium americanum est aujourd’hui éteint, mais ses restes fossilisés et des découvertes archéologiques fournissent des informations précieuses sur la faune préhistorique de l’Amérique du Sud et d’Amérique centrale.



Related Articles

2 commentaires

Les paresseux

SOPHIE 2 décembre 2023 - 11 h 38 min

Très intéressant monsieur Pepito ! Merci pour ce bel article et qui plus intéressant 🙂💕

Répondre
Yves Pepito Malette 2 décembre 2023 - 17 h 04 min

Con mucho gusto Sophie. Gracias por todo.

Répondre

Laisser un commentaire