Accueil » Le magnifique motmot houtouc

Le magnifique motmot houtouc

par Danielle Bourdages
161 vues

Le motmot houtouc est l’un des premiers oiseaux que j’ai vu à Playas del Coco. J’avais une grande terrasse avec un immense arbre tout à côté. Bel oiseau coloré avec la particularité d’une longue queue divisée en deux et se terminant par des palettes.

Il est peu méfiant, il se tient souvent perché sur une branche ou à un fil au-dessus de la rue. Il remue la queue d’avant en arrière. Il est très facile à repérer.

Étonnamment, cet oiseau niche au fond d’un terrier de 1,5 à 4 mètres de longueur et de 10 centimètres de diamètre. Ce trou est généralement creusé par le mâle dans les berges ou les falaises le long des cours d’eau, ou parfois entre les roches. Le nid est fait de brindilles, de brins d’herbes et de fleurs. La femelle y pond trois ou quatre œufs blancs. L’incubation dure environ 21 jours. Les deux parents s’occupent des petits.

Il se reproduit pendant la saison des pluies. Le mâle offre fréquemment des fleurs, des feuilles, des brindilles ou des herbes à la femelle pendant les parades nuptiales. La séduction existe aussi dans la nature. 

Le nid du motmot est une galerie creusée dans la berge d’un ruisseau, dans la forêt, dans des terriers ou dans une falaise. Les adultes utilisent leurs pieds pour assouplir la terre qui est progressivement poussée vers l’arrière et hors du trou. La profondeur de cette galerie est assez variable, mais elle peut dépasser les 2 mètres de long. Ce travail peut prendre plusieurs semaines. L’entrée est progressivement cachée par des racines, de la végétation et des feuilles mortes au fur et à mesure de l’avancement de la saison. Parfois, le tunnel est à un angle de 90 degrés, le tout provoqué par la rencontre de racines ou de débris. La galerie se termine par une cuvette dans laquelle la femelle pondra environ 4 œufs (parfois plus, parfois moins). La couvaison dure une vingtaine de jours. Les jeunes quittent le nid à environ 1 mois.

Un nouveau terrier est creusé chaque saison de reproduction, souvent tout près de celui de l’année précédente.

Soyez observateur et émerveillé devant les beautés de la nature. Gratitude à la création.


VOYEZ DANIELLE BOURDAGES, AUTEURE DE CE TEXTE, DANS CETTE ÉMISSION DE PEPITO LIVE

Related Articles

2 commentaires

Sophie 28 juillet 2022 - 17 h 10 min

J’adore le mot mot, il a des couleurs sublimes et sa queue balancier est incroyable ! Par contre ses chants son plutôt monotones (on ne peut pas tout avoir😁)
Merci Danielle pour ce bel article et la photo : sublime !

Répondre
Josée Lapointe 30 juillet 2022 - 14 h 37 min

Superbe oiseau aux couleurs magnifiques… Y’a de quoi inspirer l’artiste en moi, ça sera un prochain sujet d’aquarelle quand je serai de retour au Costa Rica, merci pour ce bel article DaniAiles 🙂

Répondre

Laisser un commentaire