Accueil » Nouveau visa touristique de 180 jours au Costa Rica : attention, il y a un HIC !

Nouveau visa touristique de 180 jours au Costa Rica : attention, il y a un HIC !

par Yves Pepito Malette
457 vues

La Direction générale de l’immigration au Costa Rica (Dirección General de Migración y Extranjería Costa Rica) a annoncé un décret (n° 44187) qui permet désormais aux étrangers en visite au pays d’obtenir des visas de 180 jours, doublant ainsi la période de 90 jours qui était précédemment autorisée.

Sur les réseaux sociaux, les touristes et les expatriés accueillent cette nouvelle avec enthousiasme et la célèbrent, mais attention, il y a un hic si vous conduisez au Costa Rica ! Lisez attentivement notre article ci-dessous.

«Désormais, selon le bureau de l’immigration, ils accorderont aux gens 180 jours au lieu de 90», a déclaré Marcela Gurdian, avocate experte en immigration au Costa Rica. «Cela signifie que toute personne venant au Costa Rica pourra séjourner pendant six mois sans avoir à effectuer un voyage à la frontière, communément appelé ‘Border Run’.»

Ce changement sera une bonne nouvelle pour les expatriés et les «touristes perpétuels» vivant au Costa Rica sans résidence. Ils étaient toujours tenus de quitter le pays tous les trois mois pour renouveler leur visa. Maintenant, ils devront faire ces sorties à la frontière seulement deux fois par an au lieu de quatre.

La nouvelle loi s’applique aux ressortissants de pays qui ne sont actuellement pas tenus d’obtenir un visa avant de se rendre au Costa Rica. Cela comprend les États-Unis, le Canada, la plupart des pays européens et plusieurs autres.

Si vous êtes déjà entré au Costa Rica avec un visa de 90 jours et que vous espérez le prolonger à 180 jours, Marcela Gurdian précise que cela ne sera pas possible. Elle indique que la loi est entrée en vigueur le vendredi 8 septembre.

«Pour les personnes qui entrent maintenant au Costa Rica, elles devront présenter un billet de sortie pour 180 jours. Rappelons que l’officier de la DGME compétent pour effectuer le contrôle de l’entrée dans le pays sera celui qui décidera de la durée à accorder, que ce soit 10, 15, 30, 90 ou jusqu’à un maximum de 180 jours calendaires à compter de la date de votre entrée.

Selon la loi costaricaine en vigueur depuis longtemps, toute personne entrant dans le pays avec un visa de touriste devait présenter un billet de sortie, prouvant qu’elle avait réservé un vol pour quitter le pays dans les 90 jours. Cette pratique de la loi n’a pas changée mais vous devrez maintenant démontrer une preuve de sortie de 180 jours lors de votre arrivé au Costa Rica. (Si vous voyagez par voie terrestre, un billet de bus suffit également.)

Les nouvelles réglementations seront sûrement testées prochainement par les centaines de milliers de touristes étrangers qui arrivent au Costa Rica chaque mois. Le Costa Rica accueille actuellement environ 2 millions de visiteurs par an par voie aérienne, contre un pic de 3 millions avant la pandémie.

VOICI LE HIC SI VOUS CONDUISEZ AU COSTA RICA!

Malheureusement, la nouvelle loi ne modifie pas les règles en matière de conduite au Costa Rica avec un permis de conduire étranger. Les étrangers sont autorisés à conduire pendant un maximum de 90 jours, puis ils doivent quitter le pays pour renouveler leur visa.

Les permis étrangers «ne sont valables que 90 jours», précise Marcela Gurdian, «car la loi concervant la conduite routitère spécifie uniquement 90 jours». En ce qui concerne les permis de conduire, la loi pertinente est la Loi sur la circulation au Costa Rica. Bien qu’il puisse y avoir un certain chevauchement entre ces deux ministères du gouvernement au Costa Rica, chacun a ses propres lois et procédures distinctes.

Il est important de noter que toute modification de la loi sur l’immigration doit être conforme aux lois supérieures et à la constitution du Costa Rica. Ainsi, même avec des modifications de la loi, les permis de conduire étrangers resteront réglementés par la Loi sur la circulation et non par la Loi sur l’immigration du Costa Rica.

Si vous êtes arrêté par la police, ils voudront voir votre permis de conduire étranger et votre passeport, et ils vérifieront la date de votre dernier visa d’entrée.

Si cela fait plus de 90 jours, vous conduisez illégalement. La police peut vous retirer les plaques d’immatriculation, et pour les récupérer, vous devrez vous rendre à la frontière pour obtenir un nouveau visa, en plus de payer potentiellement de lourdes amendes.

Remarque : conduire avec un permis étranger (si vous n’avez pas fait votre Border Run) au-delà des 90 jours autorisés par la loi sur la circulation au Costa Rica signifie que vous conduisez illégalement, et vos assurances auto deviennent invalides, ce qui peut vous poser de nombreux problèmes en cas d’accident dans un pays étranger. Alors, méfiez-vous !


Related Articles

Laisser un commentaire