Accueil » Regard historique sur Playa del Coco

Regard historique sur Playa del Coco

par Danielle Bourdages
89 vues

En 2014, un cimetière a été retrouvé et fouillé près de Playas del Coco. Ils ont trouvé 111 tombes et 920 objets en céramique et des pierres enterrés en guise d’offrandes. On estime que le cimetière daterait des années entre 540 et 885 apr. J.-C. 

Dans les années 1950, le gouvernement costaricien a encouragé la colonisation des zones côtières peu peuplées. Quatre ou cinq familles s’y sont installées en 1956, juste en face de la mer, avec une population totale de moins de 100 personnes. Il n’y avait pas d’électricité ni de routes pavées et un seul bus allait et venait par jour.

C’était un village de pêcheurs, les gens se réveillaient très tôt pour aller pêcher. Le régime alimentaire était composé de poisson séché, de riz et de tomates ou de plantain. Une fois par semaine, les villageois tuaient un cochon ou une vache et ils faisaient une grande fête. Ils se réunissaient à la plage pour parler et partager des histoires. 

Il était difficile de se rendre de San José, la capitale, jusqu’à la côte du Guanacaste.

Certains locaux appelés les Coquenos ont offert quelques services de base tels que l’hébergement dans de petites cabanes, la cuisson de plats faits maison et la location de leurs pangas pour la pêche. Plus tard, dans les années 1960, lorsque les routes se sont améliorées, de nouvelles cabines ont été construites et le tourisme national a commencé à se développer. Il n’y avait qu’un seul bar en ville, le Gato Chingo, qui n’était ouvert que le samedi et les jours fériés.

En 1977, la loi maritime a été adoptée interdisant tous les bâtiments dans les 50 premiers mètres de la marée haute. On trouva sur le sol des pièces de ciment indiquant l’arpentage. Naturellement, les familles étaient presque toutes installées à l’intérieur de ces 50 mètres. Elles ont dû déménager.

Dans les années 1930, Playas del Coco a reçu sa première publicité par une chanson composée par Hector Zuniga Rovira «Amor de Temporada» ou Summer’s Love. La chanson raconte l’histoire d’un jeune homme qui rencontre une Morenita (fille à la peau foncée) un jour d’été, à la plage de Playas del Coco. Tout en écoutant les sons des marimbas et des guitares, et admirant les bateaux de pêche se balançant sur l’eau, il l’aperçoit chantant et s’approcha d’elle. Alors que la lune se lève, il l’embrasse fougueusement et lui donne son amour. À la fin des vacances, elle part rejoindre son amoureux et lui brise le cœur.

Vous verrez la statue en bronze représentative dans le parc du village près de la plage. Si vous passez et que vous prenez une photo, vous connaîtrez son histoire. 

Playas del Coco est très facile d’accès, à seulement 25 km de l’aéroport de Liberia et 35 km de la ville de Liberia. Il garde un petit air charmant de village se transformant en une ville balnéaire durant la haute saison et les vacances des Ticos, un petit nom donné affectueusement aux locaux. Avec un centre-ville animé et très abordable.

Note : Le long de la plage, on trouve un éclairage public le soir, et des douches, chose extrêmement rare au Costa Rica.


Ci-bas, écoutez une superbe version classique de ce chant traditionnel du Costa Rica: Amor de Temporada – dont l’action se déroule à Playa del Coco. Une oeuvre composée par Héctor Zúñiga Rovira.

Related Articles

7 commentaires

Martina Lacombe 17 octobre 2022 - 21 h 29 min

Quelle jolie histoire romantique … Par la suite Playa del Coco est devenu l’endroit où les nouveaux mariés de tout le Costa Rica allaient passer leur Lune de miel ….Tout comme les nouveaux mariés québécois autrefois allaient aux Chutes Niagara pour passer leurs l’une de miel !!!

Répondre
Yves Laverdière 17 octobre 2022 - 23 h 20 min

Fantastique rétrospective historique de Playa del Coco
J’adore 🥰

Répondre
Genay 18 octobre 2022 - 9 h 13 min

Belle histoire de Playa del Coco. Depuis 2012, je viens en vacances 1 mois voir 2. Je ne me lasse pas de cet endroit.

Répondre
Josée Lapointe 19 octobre 2022 - 0 h 07 min

Merci Danielle, c’est très intéressant de connaître les origines d’une ville ou d’un village, Playa del coco un magnifique endroit, on aperçoit encore dès le matin des pêcheurs à la bobine, c’est agréable de leur jaser un peu et de s’y intéresser, les costariciens sont tellement sympathiques 🙂

Répondre
Chantal Moreau 19 octobre 2022 - 1 h 54 min

Merci Danielle pour cette page historique de Playa del Coco. Intéressant!

Répondre
Sylvie Lachapelle 21 octobre 2022 - 2 h 31 min

Merci pour l’information, contente d’en connaître plus sur notre petit paradis 😉

Répondre
Saad 21 octobre 2022 - 13 h 14 min

Merci de ce partage, interessant et belle chanson..

Répondre

Laisser un commentaire