Accueil » Les habitants d’Asunción Mita au Guatemala disent non à un projet minier canadien.

Les habitants d’Asunción Mita au Guatemala disent non à un projet minier canadien.

par Yves Pepito Malette
91 vues

Dans un mouvement historique récent, les habitants d’Asunción Mita, au Guatemala, ont exprimé leur opposition lors d’un référendum sur les projets miniers qui affectent leur communauté depuis des décennies. Quatre-vingt-neuf pour cent d’entre eux ont voté «non» au développement d’activités minières, comme la mine d’or et d’argent à ciel ouvert Cerro Blanco appartenant à Bluestone Resources (une société minière canadienne) lors d’une consultation municipale tenue le mois dernier.

L’arsenic libéré dans le processus d’extraction de l’or de la mine à ciel ouvert proposée peut provoquer une lixiviation toxique et une contamination de longue durée qui affectent l’approvisionnement en eau pour la consommation, l’agriculture et l’élevage du bétail par les communautés locales.

Malgré la résistance, Bluestone Resources, le ministère guatémaltèque de l’Énergie et des Mines et un groupe local favorable à l’exploitation minière ont tenté de contester la légalité du processus de vote dans le but de le rendre illégitime.

Alors que cette consultation lie le conseil municipal et le maire, responsables de la délivrance des permis miniers locaux, la Cour constitutionnelle guatémaltèque a annulé les résultats de la consultation après une injonction déposée par une filiale de Bluestone Resources, Elevar Resources.

La communauté, ainsi que des organisations sociales et environnementales des pays voisins d’El Salvador et du Honduras, prévoient de porter l’affaire de consultation devant la Cour interaméricaine des droits de l’homme. De telles consultations locales restent l’instrument le plus efficace pour que les communautés expriment leur consentement, et elles doivent être soutenues.

Related Articles

Laisser un commentaire