Accueil » Le pesticide chlorothalonil est maintenant interdit au Costa Rica

Le pesticide chlorothalonil est maintenant interdit au Costa Rica

Le président Rodrigo Chaves a signé un décret officiel interdisant son utilisation

par Yves Pepito Malette
2,2K vues

Le chlorothalonil est un pesticide largement utilisé dans le monde entier. Il appartient à la classe des fongicides et est utilisé pour lutter contre diverses maladies fongiques qui affectent les cultures agricoles, les plantes ornementales, les pelouses et d’autres cultures.

Ce décret souligne que le chlorothalonil est un fongicide non systémique utilisé sur une large gamme de cultures, y compris les légumes et les fruits. Sa persistance dans l’environnement et les impacts négatifs découlant de son utilisation ont suscité des préoccupations au Costa Rica.

De plus, il est classé comme un cancérogène probable pour l’homme par l’Agence internationale de recherche sur le cancer (CIRC) et est considéré comme un perturbateur endocrinien potentiel ayant des effets sur le développement embryonnaire.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a conclu qu’il existe des préoccupations critiques concernant la contamination des eaux souterraines par les métabolites du chlorothalonil.

La Chambre constitutionnelle du Costa Rica, quant à elle, a établi l’obligation de se conformer aux dispositions du rapport, et c’est pourquoi, après une série de réunions et d’efforts interinstitutionnels, le Ministère de la Santé, le Ministère de l’Environnement et de l’Énergie, et le Ministère de l’Agriculture ont signé le décret interdisant l’utilisation du chlorothalonil.

« Pour moi, c’est une grande victoire pour le secteur environnemental qui a réussi, grâce à des actions administratives et juridiques, à démontrer aux chefs d’entreprise et au pouvoir exécutif que nous devons penser aux générations futures et à la protection de biens hautement fragiles et limités »

Alvaro Sagot, avocat en environnement au Costa Rica

Les différents ministères du Costa Rica travaillent étroitement ensemble pour élaborer une politique globale de gestion des pesticides visant à réduire les risques associés à leur utilisation.

Le chlorothalonil peut avoir un impact sur l’environnement s’il est mal utilisé ou si les résidus s’accumulent dans le sol. Les gouvernements de nombreux pays ont établi des réglementations strictes concernant l’utilisation du chlorothalonil, notamment des limites de résidus dans les aliments, des périodes d’attente avant la récolte, et des restrictions d’utilisation près des sources d’eau..

Le decret adopté par le président du Costa Rica, Rodrigo Chaves, sera assurément vue comme un model à suivre par de nombreux autres pays.

Il existe des méthodes de gestion des maladies des plantes et des alternatives plus respectueuses de l’environnement pour réduire la dépendance à la chlorothalonil. Cela inclut l’adoption de pratiques agricoles durables, l’utilisation de variétés de plantes résistantes aux maladies, et l’emploi de pesticides biologiques ou moins toxiques.


Related Articles

Laisser un commentaire