Accueil » Diana Méndez surprend et devient mairesse du Canton de Carrillo au Guanacaste

Diana Méndez surprend et devient mairesse du Canton de Carrillo au Guanacaste

Le canton comprend les municipalités de Filadelfia, Sardinal, Playa del Coco, Playa Hermosa et Playa Panama.

par Yves Pepito Malette
665 vues

Les mairies de Tilarán, Carrillo et Hojancha seront occupées par des femmes après les élections municipales dans les 84 cantons du pays, un processus qui a réservé plusieurs surprises dans la province de Guanacaste.

Dans un résultat inattendu pour beaucoup, l’avocate et pharmacienne de l’Université du Costa Rica, Diana Méndez, a détrôné le parti Liberación Nacional, qui avait dominé ce territoire à sa guise pendant 20 ans. Méndez a obtenu – lors du dernier décompte du Tribunal Suprême des Élections (TSE) – 3 123 votes, devançant le candidat de Liberación Nacional, Luis Carlos Rivas (2 581).

La gagnante du Parti Progreso Social Democrático a atteint le poste le plus élevé de la municipalité de Carrillo avec une proposition politique qui mettait l’accent sur la transparence et la reddition de comptes, mais aussi sur la création d’emplois grâce au soutien au développement d’un projet de marina à Playas del Coco, qui créerait environ 3 000 emplois directs et indirects.

Carrillo est le cinquième canton de la province de Guanacaste au Costa Rica. Le canton couvre une superficie de 577,54 km² et compte une population d’environ 40 000 habitants.

Diana Cecilia Méndez Masís est une figure emblématique dans le domaine de la santé et des sciences sociales au Costa Rica, avec une carrière distinguée marquée par son dévouement à l’amélioration des services de santé publique.

Née le 7 août 1962, elle a consolidé sa réputation grâce à une formation académique solide et une expérience professionnelle extensive, principalement au sein de la Caja Costarricense de Seguro Social (CCSS), où l’éthique, le respect et l’intégrité sont les piliers de son approche professionnelle.

Au fil des ans, Diana a occupé plusieurs postes de direction au sein de la CCSS, notamment en tant que directrice du service de pharmacie, où elle a accumulé 35 ans d’expérience. Elle a été pionnière dans l’implémentation de projets innovants, tels que le service social obligatoire d’attention pharmaceutique aux personnes âgées et la gestion de services de pharmacie accessibles 24 heures sur 24. Son travail a non seulement amélioré l’accès aux médicaments comme droit humain essentiel mais a également contribué à des initiatives stratégiques pour la distribution de solutions pour les patients en dialyse péritonéale.

En plus de son rôle à la CCSS, Diana s’est impliquée dans des projets politiques et sociaux, servant en tant que coordinatrice générale pour des campagnes politiques au niveau local et participant à des forums et des séminaires sur le droit, la santé publique et la gestion des services de santé. Elle a également contribué à des études techniques sur l’impact du glyphosate sur les maladies rénales chroniques et a travaillé à l’amélioration de la qualité des services pharmaceutiques à travers le pays.


Related Articles

Laisser un commentaire