Accueil » Conduire de nuit au Costa Rica

Conduire de nuit au Costa Rica

par Danielle Bourdages
250 vues

Beaucoup de gens nous posent la question s’il est prudent de conduire la nuit au Costa Rica lorsqu’ils arrivent à l’aéroport pour se rendre à leur première destination.

Il faut savoir que la nuit arrive tôt, autour de 18h. Et, qu’après un long voyage, nous sommes fatigués. 

Même après une longue journée de randonnée dans les parcs, dans les eaux thermales ou à la plage, ce n’est pas mieux!  Le grand air et le soleil fatiguent. Ne courez pas après les destinations. Ralentissez la cadence, car le pays se savoure.

La nuit, notre champ visuel est réduit et notre sens du relief est perturbé. Alors, pourquoi se mettre en danger? 

En dehors des villes, les routes ne sont pas éclairées et les marquages au sol souvent inexistants. Également, on croise beaucoup de piétons et des enfants marchant le long des routes à la noirceur, particulièrement en début de soirée quand ils rentrent chez eux après le travail. 

Sans éclairage, ni de bandes réfléchissantes au sol ainsi que très peu de panneaux indicatifs, il faudra compter que sur les phares de votre voiture et Waze qui est une application routière très utilisée au Costa Rica que je vous conseille fortement sur votre cellulaire pour vous diriger.

Notez qu’il n’y a pas de noms de rues ni de numéros civiques. Ce qui ajoute une nouvelle approche au niveau de la débrouillardise dans vos déplacements.

La nuit, la visibilité est très limitée, et il vous sera difficile de repérer un nid de poule et parfois un nid d’autruche ! Sur les routes, il y a beaucoup de motocyclistes et surtout des scooters mal éclairés et sans vêtements haute visibilité. Les Ticos (nom affectueux des locaux) aiment faire la fête, donc il y a pas mal de chauffards avec une conduite non sécuritaire.

Il m’est souvent arrivé d’aboutir à mon hôtel au milieu de nulle part, dans une jungle dense par des chemins de terre étroits, en traversant une rivière non indiquée. Des surprises qui alimenteront vos histoires de voyages. J’étais bien contente de vivre cela au grand jour et parfois recevoir de l’aide des locaux pour me déprendre.

Il faut aussi penser que c’est un pays avec beaucoup d’animaux sauvages et qu’un grand nombre vit la nuit pour fuir les humains et eux aussi traversent les routes. Naturellement, ils n’ont rien de fluo sur eux !

Conduire la nuit est fortement déconseillé au Costa Rica

Prévoyez vos grands déplacements le jour et vous découvrirez de magnifiques paysages. Vous croiserez peut-être des troupeaux, rencontrerez de fiers cavaliers, la faune est luxuriante, bref tout est à voir.

Limitez vos déplacements de nuit à vos sorties entre l’hôtel et le restaurant ou le village qui est à proximité.

Recommandations de base 

  1. Retarder son départ en cas de fatigue.
  2. Ne conduisez pas la nuit sur de longues distances.
  3. Faites attention aux piétons et aux animaux. 
  4. Respecter les distances de sécurité.
  5. Anticiper les obstacles ; les trous, les vélos qui sortent de nulle part, les rivières qui débordent sur les routes secondaires, les éboulements en saison de pluie.
  6. Informez-vous des conditions routières.

Pour bien profiter de vos vacances, la prudence et la prévoyance seront vos alliés !

Related Articles

2 commentaires

Sylvie Lachapelle 21 octobre 2022 - 2 h 48 min

Important se tenir compte de tout ces aspects, merci d’en aviser les touristes.

Répondre
Jeannot Trudel 21 octobre 2022 - 14 h 29 min

Merci Danielle de cet excellent article! J’exhorte tout le monde à suivre des conseils éclairés. À ma première visite au Costa Rica, après avoir loué une voiture près de l’aéroport à Liberia, je me suis garé sur le côté de la route conduisant à Coco pour mieux m’orienter, mais en repartant, j’ai effleuré une piétonne semblant être arrivée de nulle part (près d’un arrêt d’autobus). J’ai eu la frousse. Bref, il n’y avait pratiquement pas d’éclairage et très peu de visibilité et il s’en est fallu de peu pour que cet incident ne soit plus grave.

Répondre

Laisser un commentaire