Accueil » À visiter: l’Église Inmaculada Concepción de María de Liberia

À visiter: l’Église Inmaculada Concepción de María de Liberia

par Chantal Moreau
160 vues

Il ne fait aucun doute que l’Église (Iglesia) Inmaculada Concepción de María est un point de repère central important dans le centre de la ville de Liberia. Vous ne pourrez très certainement pas la manquer, à cause de sa couleur blanche immaculée, sa forme particulière, et sa tour élancée sur le côté (à quelques mètres de l’église) dominée par une croix et avec une petite horloge.

Celle-ci fait face à la place centrale (parc) de Libéria. 

Cette église catholique est sous la juridiction du diocèse de Tilarán-Liberia. On lui alloue même le titre de co-cathédrale (une église à laquelle on a concédé, ou reconnu, le rang de cathédrale, et au sein de laquelle se trouve, en conséquence, un siège de l’évêque diocésain, alors qu’elle n’est pas, ou plus, le siège d’un diocèse).  

Il s’agit d’une église relativement moderne, et assez originale pour son design et son architecture, et qui a un style plus minimal et modeste que d’autres églises.

C’est surtout son extérieur qui est plutôt différent de ce qu’on est normalement habitué à voir lorsqu’on parle d’une église. Le bâtiment est plat en grande partie, sauf pour sa partie centrale qui est en pointe. Le design de sa façade se résume en trois triangles allongés où l’on trouve la porte d’entrée principale. D’autres triangles semblables sont dispersés sur les trois autres murs du bâtiment. On trouve, sur ses murs faits de maçonnerie, un très grand nombre de petites ouvertures en forme de croix (dans les triangles mentionnés précédemment et ailleurs), qui permettent à l’air de circuler directement à travers le bâtiment à partir de l’extérieur, car il n’y a pas de vitres dans celles-ci; ces petites ouvertures directes vers l’extérieur sont une particularité intéressante qu’on trouve également dans plusieurs autres églises ou bâtiments du pays.

La porte d’entrée principale s’ouvre vers l’intérieur sur une pièce spacieuse.  De chaque côté de celle-ci se trouvent des colonnes murales ayant la forme de chevrons. Le plafond est lambrissé et est de couleur marron. Un autel au-dessus duquel se dresse une immense représentation de la crucifixion fait face à plusieurs rangées de bancs.

À mon passage, le design de la clôture robuste qui encercle l’église m’a donné l’impression que le bâtiment était en rénovation, et donc entouré de clôtures de chantier, ce qui n’était pas le cas.  On m’a indiqué que la presque totalité des églises du Costa Rica sont entourées de clôtures robustes.  

Cette église est à voir si vous avez quelques petites minutes de surplus en ville. 

  • Histoire:  La fondation de Liberia est liée à l’église.  Avant le 4 septembre 1769, El Poblado del Guanacaste était le nom sous lequel la petite zone était connue où il n’y avait que quelques maisons autour d’un petit temple et quelques habitants. La loi de l’époque établissait que les habitants devaient avoir la capacité de soutenir un père ou un prêtre, afin qu’une paroisse puisse être formée et en même temps un peuple. C’est alors que, pour cette date, il a été possible de construire un petit ermitage, mais jusqu’en 1790, il a été officiellement donné le titre de « paroisse », pour lequel le presbytre Domingo Tomé de Santelis a été nommé comme premier prêtre.

Événement particulier de l’endroit:  Dans le cadre des fêtes patronales de l’immaculée conception de Marie, ayant lieu en décembre, une messe spéciale est tenue, un déjeuner est offert et des activités (concerts, spectacles, présentations culturelles, etc.) ont lieu devant l’église. 

Après la messe de 9 h de ce dimanche-là, le prêtre de l’église de Liberia fait la bénédiction des animaux, des voitures, bus, taxis et des motos. Le tout se fait à l’extérieur, devant la maison du prêtre.  


Related Articles

Laisser un commentaire